roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu
Paroles de Sagesses - Titre
Titre : Archives
« décembre 2010
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Le Père Noël

Ralph Nataf

Récemment, d’éminents chercheurs ont découvert, dans la chambre d’enfant d’une vieille maison, des traces de pas qui ont éveillé leur curiosité.
Ces empreintes, larges et feutrés, naissaient à la tête du lit, se dirigeaient vers les chaussons, puis revenaient plus légères, pour disparaître à la hauteur de l’oreiller.
Les chercheurs sont formels : ce sont les pas du Père Noël. Ils affirment même que, contrairement à ce que prétend la légende, le Père Noël ne descendait pas de la cheminée mais émanait du rêve des enfants. Et puis un jour, il n’est plus venu !

Mais écoutez l’histoire telle qu’on me l’a racontée :
En ce temps-là donc, le Père Noël s’occupait de tous les cadeaux, et comme il sortait droit du rêve des enfants, il n’y avait jamais d’erreur quant à la taille du nounours, à la robe de la poupée, à la couleur de la balle… c’était bien pratique pour les parents qui pouvaient dormir sur leurs deux oreilles : le choix était sûr et tout allait pour le mieux.

Or, cette année-là, le soir du 24 décembre, pendant que leurs enfants dormaient, les parents voulurent voir le Père Noël. Ils se postèrent derrière la porte et dès qu’ils entendirent les pas étouffés sur le plancher, ils ouvrirent, se précipitèrent sur lui, et avant même qu’il n’ait pu déposer les cadeaux, ils l’empoignèrent, le firent asseoir sur une chaise et commencèrent à l’examiner. Ils jaugèrent les bottes, tâtèrent le manteau, tirèrent sur la barbe… et le fixèrent avec des yeux… comme s’ils voulaient le dévorer.
Le pauvre bonhomme n’osait pas bougeait, mais dès qu’il put leur échapper, il courut se réfugier dans le rêve du petit qui dormait.

Déboussolés, les parents allèrent se coucher.
Le matin, au réveil, l’enfant courut vers ses chaussons… Ils étaient vides !
Il demanda à ses parents où étaient ses cadeaux. le père et la mère, gênés, se regardèrent, et pour masquer leur méfait… ils lui répondirent : « Tu sais… à ton âge… il faut qu’on te le dise… le Père Noël n’existe pas ! »
C’était un peu gros, mais pour montrer qu’il était grand, l’enfant fit mine d’y croire.

Le jour même, la nouvelle se répandit dans toutes les cours d’école, près des bacs à sable et autour des jeux de billes…

L’année suivante, lorsque le Père Noël voulu sortir du rêve des enfants, il entendit, comme des cloches : « Le Père Noël n’existe pas ! Le Père Noël n’existe pas ! » Alors il s’assit et commença à attendre.
Depuis, il attend toujours.

Si je vous raconte cette histoire, c’est qu’un jour, une petite fille est venue me demander : « Est-ce que le Père Noël existe ? » Et moi qui suis grand, je lui ai répondu ma vérité de grand : « Ben non, il n’existe pas ! »… et en levant les yeux vers le regard de la petite fille, j’ai aperçu, tout au fond, une silhouette rouge avec une barbe blanche qui m’a tourné le dos et s’est éloigné pour devenir un tout petit point, comme une étoile qui va s’éteindre ! En même temps, ma poitrine battait l’écho de ses pas étouffés et rapides.

J’ai retenu la petite fille qui partait et lui ai dit : « Excuse-moi, je me suis trompé : il n’existe plus… mais peut-être qu’un jour… »

CSS Valide !  Valid XHTML 1.0 Strict