roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu
Paroles de Sagesses - Titre
Titre : Archives
« décembre 2010
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

le Tout d'un Être

René Habachi

Nous ne savons jamais le tout d'un être...

Une personne humaine est une ample demeure aux corridors inconnus, sa dimension intérieure l’habite et creuse mystérieusement son intimité.
Nous ne savons jamais le tout d’un être, même le plus aimé, surtout du plus aimé.
Au contraire, aimer c’est vouloir que l’autre soit une source inépuisable de richesse et qu’à mesure que la part connue de sa personne se fait transparente, la part de l’inconnu augmente et approfondisse de nouvelles perspectives pour de nouveaux ravissements.
Il y a un mystère au cœur de tout amour comme de tout rapport humain.

Quand les autres perdent à nos yeux leur mystère c’est que nous-mêmes avons perdu le nôtre. Aplatis que nous sommes dans nos gestes, nous mesurons les autres à leurs attitudes en les vidant de leur intériorité, et le désarroi des infiniment plats commence dès que cesse le dialogue des infiniment profonds.

Nous pouvons toujours douter d’un être, si nous ne nous décidons pas à tirer de nous-mêmes une force de surcroît, un don gratuit, un consentement qui recouvre l’abîme de son mystère.
Or cela s’accomplit spontanément en nous dès que nous faisons crédit à la parole d’un autre, en toute occasion, en plein jour. C’est cependant un rendez-vous dans la nuit, chacun éclairé seulement par sa lumière intérieure, et par l’invitation de l’autre.

Extrait de "Commencements de la Créature"

CSS Valide !  Valid XHTML 1.0 Strict