roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu roll-over menu
Paroles de Sagesses - Titre
Titre : Archives
« décembre 2010
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Pas nés par hasard

Adaptateur Un-connu

Nous, humains, sommes tous très proches. Nous savons au fond qui nous sommes : tout est inscrit dans le moindre fragment de nous.
Il est même possible d’y percevoir les traces de nos ancêtres.
Dire qu’il a fallu des milliers de gens qui ne meurent pas trop jeunes, qui s’apprivoisent et s’accouplent pour arriver à notre naissance.

Aujourd’hui, j’ai l’impression de vous voir en face de moi.
Non, ne souriez pas, restez naturel. Regardez profondément en vous.
Vous êtes beaucoup plus que vous ne le croyez.

Vous n’êtes pas seulement un nom, un prénom et une histoire sociale.
Vous êtes 71 % d’eau claire, 18 % de carbone, 4 % d’azote, 2 % de calcium, 2 % de phosphore, 1 % de potassium, 0.5 % de soufre, 0.5 % de sodium, 0.4 % de chlore. Plus une belle cuillère à soupe d’oligo-éléments divers : magnésium, zinc, manganèse, cuivre, iode, nickel, bromure, fluor, silicium. Et une pincée de cobalt aluminium molybdem, maladium, plomb, étain, titane, bore.
Voilà la recette de votre existence.

Tous ces matériaux proviennent de la combustion des étoiles. Et ils sont repartis ailleurs que dans votre corps.
Votre eau est similaire à celle du plus anodin des océans, votre phosphore vous rend solidaire des allumettes et votre chlore est semblable à celui qui sert à désinfecter les piscines.
Mais vous n’êtes pas que ça.

Vous êtes une cathédrale chimique, un jeu de construction pharamineux avec des dosages, des équilibres, des mécanismes d’une complexité à peine concevable. Car vos molécules sont elles-mêmes formées d’atomes, de particules, de quarks, de vide, le tout lie par des forces électromagnétiques, gravitationnelles, électroniques d’une subtilité qui vous dépasse.

D’une subtilité qui vous dépasse ? pas sûr.
Si vous avez trouvé ce document, c’est que vous connaissez déjà beaucoup de choses du monde.
Qu’avez vous fait de ce savoir ? peut-être une révolution ? peut-être une évolution ? peut-être rien.

Maintenant, installez-vous un peu mieux pour lire.
Tenez votre dos droit, respirez plus amplement.
Décontractez votre bouche.
Inspirez de l’énergie universelle.

Tout cela, tout ce qui vous entoure, dans le temps et dans I’espace, ne sert pas à rien.
Vous ne servez pas à rien.
Votre vie éphémère a un sens, elle ne mène pas nulle part.
Tout a un sens.
Ce n’est pas un hasard si vous êtes la en train de lire.
Respirez amplement, détendez vos muscles, ne pensez plus à rien d’autre qu’à l’univers dans lequel vous n’êtes qu’une infime poussière.

Imaginez le temps en accéléré : pfout, vous naissez, éjecté de votre mère comme un vulgaire noyau de cerise. Tchac, tchac, vous vous empiffrez de milliers de plats multicolores transformant ainsi quelques tonnes de végétaux et d’animaux en excréments. Pif, vous êtes mort.

Qu’avez-vous fait de votre vie ?
Pas assez ?
Faites quelque chose, n’importe quoi, de tout petit même, mais bon sang, faites quelque chose de votre vie avant de mourir.

Vous n’êtes pas né pour rien.
Trouvez pourquoi vous êtes né. Quelle est votre minuscule mission ?
Vous n’êtes pas né par hasard.

Texte adapté du passage du livre de Bernard WERBER : le livre secret des fourmis.




CSS Valide !  Valid XHTML 1.0 Strict